Une soirée musicale au musée

Samedi dernier, ce sont plus de 150 personnes qui se sont déplacées au Musée d’Arts et Traditions du Crest-Cherel à Ugine ! Une belle réussite grâce à une parfaite organisation de la section Musée de l’Amicale Laïque d’Ugine.

IMG_8912

Pour certains, c’était une découverte totale : le château, tout le monde le connaît bien à Ugine : sentinelle perchée à mi-hauteur entre les Fontaines et le Bourg, il est bien visible. Mais encore fallait-il pousser la porte de cette forteresse pour en découvrir les secrets. Sur trois étages et dans la cour sont présentés les métiers d’antan avec leurs outils, les vêtements traditionnels, des véhicules et engins… la salle de classe a même retrouvé des élèves pour un soir…

IMG_8927Ce fut un plaisir de déambuler dans toutes les salles du musée, de s’arrêter pour profiter  des animations musicales offertes par La Pastourelle du Val d’Arly et notre association : dans le hall d’accueil pour la musique accompagnée à l’orgue positif, sur l’esplanade ou dans la salle d’exposition pour les danses folkloriques…

Merci à Marie-Claude pour son accueil, à tous les musiciens pour leur participation instrumentale ou vocale. La formule proposée a très bien fonctionné avec quatre plages horaires assurées par la Pastourelle en alternance avec les plages d’Orgue et Musique. Soutenue par la commune, cette manifestation a provoqué des échanges fructueux entre trois associations très actives à Ugine : ce sera certainement appelé à se renouveler.

Un aperçu de notre programme :

CaptureCe fut aussi une belle occasion de présenter les instruments et leur façon particulière de les jouer : le traverso ou flûte baroque au son plus doux que la flûte traversière, le violon baroque sans mentonnière et équipé de cordes à boyaux, l’orgue positif avec ses trois jeux tout en bois… le public s’est montré curieux et intéressé. Nous avons pu également présenter l’association et le projet d’orgue tout près d’aboutir.

La suite en images :

IMG_8942 IMG_8929

logo_couleur_ciel

IMG_8920

IMG_8955

Et aussi :   La Pastourellesection folklore d'ugine : la pastourelle du val darly, groupe de folklore albertville, savoie, danses, chants, costumes

IMG_8946 IMG_8953

Publié dans 2019 - 18 mai - Nuit des Musées | Laisser un commentaire

Nuit Européenne des Musées à Ugine

DL_20190516invitation publisher-page-001En partenariat avec nos amis du Musée et en alternance avec le groupe folklorique « La Pastourelle du Val d’Arly », nous animerons musicalement la soirée…
C’est gratuit, vous pourrez déambuler dans les salles de cette magnifique maison-forte du château du Crest-Cherel. Là sont exposés et mis en valeur des éléments de notre patrimoine local, avec la présentation de métiers anciens et d’une classe d’école : c’est à découvrir ou à redécouvrir !
Nous vous attendons!
Au programme : orgue, flûte baroque, violon baroque, chant.

IMG_8592IMG_8597

 

 

 

 

 

 

 

plus de photos ici : Musée Arts et Traditions Ugine

Publié dans 2019 - 18 mai - Nuit des Musées | Laisser un commentaire

Notre-Dame de Paris – des nouvelles des orgues

Message de Pascal Quoirin (page facebook) après sa visite du mardi 23 avril :

 » Très bonnes nouvelles du grand orgue de Notre Dame.
Après deux heures d’examen de la partie instrumentale je n’ai constaté aucun dégât qui aurait pu être causé par l’incendie. Simplement de la poussière, une poussière propre brun clair un peu comme du sable, poussière sèche non collante.
Il y avait un thermomètre à mémoire à l’intérieur de l’instrument, il indique une température de 17 degrés le jour de l’incendie. Donc aucune dégradation de la tuyauterie et de tous les composants électroniques.
Dans une quinzaine de jours nous pourrons remettre l’orgue en fonction pour pouvoir faire un diagnostic plus approfondi, notamment sur l’état des sommiers, mais franchement je suis très optimiste.
L’idéal sera de confiner l’orgue dans une cage bien étanche et climatisée. Puis faire le dépoussiérage, plan par plan et jouer l’orgue régulièrement. Et enfin, démonter le confinement lorsque la voûte sera reconstruite, et l’accorder. « 

 

Orgues Nouvelles :

Des photos de l’orgue et de la nef vue de l’orgue… Le compte-rendu de la visite le 23 avril d’Eric Brottier, ingénieur-expert :

orgues-nouvelles – sinistre-ndparis

 

France Musique : une courte vidéo de présentation du grand orgue

france Musique : histoire de l’orgue

 

France Bleu

Le petit orgue de chœur, doté de 2.000 tuyaux et quatre fois moins que le grand, n’a pas eu autant de chance : situé sous la flèche et servant surtout pour la liturgie, il a été fortement endommagé par le feu et l’eau.

 

Lettre ouverte d’Orgues Nouvelles le 18 avril :

              Chers amis

Devant les images insoutenables de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, nous avons été saisis de vertige. Stupeur, effroi, sidération, émotion paroxysmique… Rien ne semble pouvoir décrire ce sentiment d’abandon et d’horreur qui nous a tous étouffés devant la mutilation de ce joyau multiséculaire.

Et pour nous, organistes, se pose aussi la question de la souffrance des instruments.

De nombreux témoignages des organistes titulaires, facteurs, experts ont été relayés par les médias. Et même si rien ne semble définitif à l’heure où la stabilité de l’édifice entier n’est pas encore assurée, tous convergent vers le même relatif optimisme : si l’orgue de chœur semble très endommagé, le grand orgue aurait été miraculeusement préservé. Eric Brottier, expert en charge de l’instrument, et Bertrand Cattiaux, facteur d’orgue, contactés par téléphone, dressent le même constat : l’orgue, grâce à la dalle qui le surplombe, n’aurait pas été inondé par l’eau des pompiers. Sous réserve d’un constat ultérieur, les tuyaux n’auraient pas fondu. Il y aurait de la poussière et de la suie un peu partout, mais rien qui, à ce stade, soit irrécupérable. Reste que tout ceci est à prendre, comme tous deux le soulignent, au conditionnel… mais s’avère rassurant !

Une réunion d’expertise devrait avoir lieu mardi prochain pour faire le point sur les dégâts. Il va de soi que nous vous tiendrons au courant le plus tôt possible par le biais de notre site internet.

 « Notre-Dame, qui avait résisté aux révolutions, aux guerres, est partie en fumée en quelques instants. 855 ans disparus en quatre heures… » nous dit Olivier Latry. « Comme vous, je ressens une énorme tristesse, de la colère contenue, un abattement total. Les images qui nous sont données à voir sont atroces. Comment ne pas croire à un mauvais rêve? La réalité nous rattrape malheureusement durement. 

Malgré tous les dommages qu’a subis la Cathédrale, l’orgue a miraculeusement échappé aux flammes, et aussi à l’eau censée les éteindre. Il est très empoussiéré, mais pourra continuer à nous émouvoir dès lors que son écrin aura retrouvé sa magnificence. Quand ? Nul ne le sait aujourd’hui. « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai » est-il dit dans l’Evangile de Saint-Jean. Cela prendra sûrement plus de temps à Notre-Dame, mais j’ai confiance et espoir. »

Un espoir que nous aimerions partager avec vous tous !

L’équipe d’Orgues Nouvelles                  

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Leçons de Ténèbres à Ugine

Bravo et merci ! Ce fut magique !!!

IMG_8645Martin Bauer – Hager Hanana – Sébastien d’Hérin – Karine Deshayes – Caroline Mutel

Le public, venu nombreux, ne s’y est pas trompé, qui s’est laissé emporter par les voix des chanteuses, tour à tour voluptueuses ou pleines de ferveur dans l’interprétation de ces musiques de Couperin ou Grenon, bien moins connu…

Capture gardeLe programme de cette soirée mémorable en compagnie des Nouveaux Caractères de Sébastien d’Hérin est ici :       Programme Nouveaux Caractères

IMG_8629IMG_8636 Trois pièces complétaient ce choix musical de circonstance :

– la Troisième Leçon de Ténèbres du Troisième Jour, de Louis-Charles Grenon

– Pavane pour orgue seul, de Louis Couperin (oncle de François)

– Pompe Funèbre pour viole, de François Couperin

Cette pièce majeure du répertoire baroque français, tout en arabesques et volutes, est  presqu’une calligraphie musicale : comme l’a fait remarquer Sébastien d’Hérin, les versets des Lamentations de Jérémie suivent à chaque fois une vocalise sur une lettre hébraïque, comme une enluminure sur un manuscrit médiéval.

En ce temps pascal, cette musique servait à accompagner l’office des Ténèbres, commencé dans la nuit, terminé aux premières lueurs de l’aube…

Par trois fois, les voix de Caroline Mutel et de Karine Deshayes ont fait vibrer ces mots de : ‘Jerusalem, convertere ad Dominum Deum tuum’  (Jérusalem, retourne à ton Dieu).  Les voix des deux chanteuses ont mêlé leurs harmonies pour donner toute leur intensité dans cette troisième leçon à deux voix, de toute beauté.

Les chanteuses ont bénéficié du soutien musical plein de finesse et de nuances de Hager Hanana au violoncelle et de Martin Bauer à la viole de gambe, tous dirigés de l’orgue positif par Sébastien d’Hérin.

Pendant la répétition, ce mardi après-midi, dans le chœur roman de l’église d’Ugine.IMG_8626Nous attendrons leur enregistrement des « Leçons de Ténèbres » de François Couperin avec impatience ! Rendez-vous au printemps 2020 !

photos D. Barberis
Publié dans 2019 - 16 avril - Les Nouveaux Caractères | Laisser un commentaire

« Les Surprises » avec Louis-Noël Bestion de Camboulas et Loris Barrucand

En répétition avant un concert aux Collège des Bernardins à Paris le 11 avril…

Louis-Noël dirige l’ensemble « Les Surprises » et Loris est à l’orgue.

Cela promet d’être magnifique !

Présentation des œuvres, dont un « De profundis »  contemporain de Philippe Hersant, et petits extraits ici :   De-profundis-le-chant-des-montees

Hersant les Surprises

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Leçons de Ténèbres : à Ugine le 16 avril !

la presse en parle…  article

Voilà la toute nouvelle affiche de ce grand concert !

C’est une belle occasion de venir à Ugine : pour ceux qui ne connaissent pas encore, nous sommes au carrefour entre Annecy, Megève et Albertville.

Nous vous attendons nombreux pour découvrir une œuvre magnifique de François Couperin, composée pour les liturgies de la semaine sainte de 1714 à l’abbaye de Longchamp. Caroline Mutel et Karine Deshayes uniront leurs voix pour nous émouvoir dans ces trois « leçons » inspirées des textes des Lamentations de Jérémie; elles seront accompagnées à l’orgue, à la viole de gambe et au violoncelle par « les Nouveaux Caractères » de et avec Sébastien d’Hérin, notre parrain.

Affiche-Concert-Association-orgue-et-Musique-Saint-Laurent-Ugine-Mardi-16-Avril-2019-V3

Retrouvez ce concert à Lyon le mercredi 17 avril :  Grands Concerts de Fourvière

Publié dans 2019 - 16 avril - Les Nouveaux Caractères | Laisser un commentaire

Sortie en Tarentaise : Montagny – Bozel – La Perrière

Pour lire le compte-rendu en textes et en images de cette sortie très réussie, voici le lien :

CR Montagny-Bozel-LaPerriere

IMG_8286

Montagny :

L’orgue à rouleaux de Clément-Dumont (1832-1834) : de ces facteurs installés à Mirecourt dans les Vosges ne subsistent en France que trois instruments du type que nous découvrons : à cylindres et clavier.


IMG_8329 - Copie

Pour l’écouter, cliquez sur le lien :

extrait du rouleau numéro 9

IMG_8340Clavier : 41 notes de Do à Mi – 37 parlantes

Bozel :


IMG_8373

Le clocher caractéristique à double bulbe de l’église Saint-François de Sales.

Et son orgue Merklin-Kuhn :


IMG_8406

La Perrière :

L’orgue avec ses volets peints en trompe-l’œil (restauration des peintures par Isabelle Rosaz).


IMG_8416
Pour plus de détails sur ce magnifique instrument, régulièrement mis en lumière lors de concerts du Festival Baroque de Tarentaise, suivez ce lien :

visites-dorgues/la-perriere/la-perriere

Cette sortie, qui a rassemblé 25 personnes à Montagny et 30 à La Perrière, a fait beaucoup d’heureux. Gageons que certains reviendront avec nous dans la station des Gets le 5 octobre prochain pour visiter le Musée de la Musique Mécanique.

Publié dans Montagny | Laisser un commentaire

« Les Nouveaux Caractères » à Ugine !

C’est exceptionnel, ce sera à l’église Saint-Laurent d’Ugine (Chef-Lieu) :

le Mardi 16 avril à 20 heures 

_DSC0079

Nous aurons la joie d’accueillir « Les Nouveaux Caractères » de Sébastien d’Hérin

IMG_4953-2 copie

(parrain de l’association) avec deux chanteuses magnifiques,

          Caroline Mutel (soprano)                   Karine Deshayes (mezzo-soprano)

IMG_0087 Deshayes 2 (c) Aymeric Giraudel

pour interpréter une musique de circonstance  :

Les leçons des ténèbres de François Couperin (1713-1717)

Ces Leçons de ténèbres, créées au XVIIIe siècle, spécialement pour la Semaine Sainte, ont vocation de préparer les fidèles à la fête de Pâques. Aujourd’hui, les musicologues les classent parmi les sommets de l’art vocal.

A partir du texte des Lamentations de Jérémie de l’Ancien Testament, ces Leçons de Ténèbres, véritables exhortations au repentir et à la méditation, offrent une émotion pure où les deux voix s’entremêlent en de somptueuses vocalises.

Dans la liturgie chrétienne, les Leçons de Ténèbres symbolisent la solitude du Christ au moment de son agonie. Dans la Tradition, on avait l’habitude d’allumer treize bougies au début des Lamentations, et lors des « petites pauses » prescrites, on en éteignait douze, l’une après l’autre (symbole des douze disciples), de telle sorte qu’une seule brûlait encore pour le « Jerusalem » final, symbole du Rédempteur et donc de notre Salut.

“Il n’y a peut-être aucune œuvre, dans toute la musique française du XVIIIe siècle, qui puisse toucher l’auditeur aussi profondément que les Leçons de Ténèbres de Couperin.”

 

Sébastien d’Hérin , biographie expresse :

Claveciniste et chef d’orchestre diplômé des conservatoires de Paris et d’Amsterdam, Sébastien d’Hérin a forgé son tempérament artistique auprès de maîtres tels que Gustav Leonhardt, Pierre Hantaï, Bob van Asperen, Kenneth Gilbert ou encore Christophe Rousset. Il s’est affirmé depuis comme un claveciniste et pianofortiste apprécié pour son inventivité et sa liberté de son. Comme continuiste, il joue auprès de grands chefs baroques réputés, Jean-Claude Malgoire, Marc Minkowski, Hervé Niquet ou encore Emmanuel Krivine. ll a été également l’assistant de chefs tels que Laurence Equilbey, Hervé Niquet ou Emmanuel Krivine.

En 2006, il fonde avec Caroline Mutel Les Nouveaux Caractères, orchestre sur instruments historiques privilégiant le répertoire baroque à travers l’opéra et les formes d’inspiration théâtrale. Leurs choix artistiques s’appuient autant sur un travail musicologique que sur la rencontre avec d’autres disciplines dans des domaines variés comme l’opéra, la création théâtrale pluridisciplinaire et les spectacles jeune public.

Caroline Mutel , biographie expresse :

Fondatrice et directrice artistique avec Sébastien d’Hérin des Nouveaux Caractères, Caroline Mutel commence sa formation de chanteuse à la maîtrise de Radio-France et celle de comédienne sous le parrainage d’Antoine Vitez. Elle intègre ensuite la troupe de l’Opéra national de Lyon où elle débute sur scène comme soliste. Elle est ensuite régulièrement invitée par les opéras de Tours, Rennes, Bordeaux, Avignon, Nice ainsi qu’à la Cité de la musique et à l’Opéra royal de Versailles. Elle participe également à de nombreux festivals en France et à l’étranger (Chorégies d’Orange, Festival baroque de Lyon, Utrecht, Jesi…)

Appréciée pour l’étendue de sa voix et son engagement scénique, elle interprète aussi bien les héroïnes mozartiennes (Susanna, Ilia, Servilia, Donna Anna, Elettra) que le grand répertoire lyrique (Micaëla dans Carmen de Bizet, Musetta dans La Bohème de Puccini, Alice Ford dans Falstaff et la Grande Sacerdotessa dans Aida de Verdi, La Voix humaine de Poulenc, ou encore la première Fille-fleur dans Parsifal de Wagner).

Caroline Mutel se passionne également pour la musique ancienne et l’esthétique baroque qu’elle découvre auprès de différentes personnalités comme Jean-Claude Malgoire (La Grande Écurie et la Chambre du Roy), Hervé Niquet (Le Concert Spirituel) avec lequel elle a enregistré la Médée de Charpentier (DVD Armide) ou encore Ottavio Dantone et Marc Minkowski.

Karine Deshayes , biographie expresse

Karine Deshayes intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe de Mireille Alcantara, après avoir obtenu une licence de musicologie à la Sorbonne. Elle suit les master-classes de Régine Crespin, et rejoint la troupe de l’Opéra de Lyon où elle interprète entre autres les rôles de Cherubino (Le Nozze di Figaro), Stephano (Roméo et Juliette) et Rosina (Il Barbiere di Siviglia). Sa carrière se développe rapidement. Dès 2002, elle chante à l’Opéra de Paris dans Rusalka, puis elle se produit au Festival de Salzburg dans Die Zauberflöte (Deuxième Dame) sous la direction de Riccardo Muti, et en 2006 elle fait ses débuts au Metropolitan de New-York dans le rôle de Siebel (Faust).

La carrière de Karine Deshayes s’est à la fois développée à l’Opéra de Paris (Garnier et Bastille), en province (Toulouse, Avignon, Lyon, Marseille, Strasbourg, Nancy, Bordeaux, Tours, Orange…) ainsi qu’à l’étranger (Met de New York, San Francisco, Teatro Real de Madrid et Liceu de Barcelone).

Elle se produit également en récital et en concert, sous la direction d’Emmanuelle Haïm, Emmanuel Krivine, David Stern, Kurt Masur, Louis Langrée, Myun-Whun Chung et Josep Pons.

Karine Deshayes a remporté le Premier Prix du Concours des Voix Nouvelles en 2002 et les Victoires de la Musique, catégorie artiste lyrique en 2011 et 2016.

Parmi ses projets, le rôle-titre de Carmen en Avignon, Adalgisa (Norma) au Teatro Real de Madrid et Concepción (L’Heure Espagnole) en version de concert à Bordeaux. Elle reprendra également le rôle de Roméo (I Capuleti e i Montecchi) à Marseille et chantera pour la première fois les rôles-titres d’Armida dans l’œuvre de Rossini à Montpellier et d’Alceste à Lyon.

 

Pour faire face aux frais de la soirée, les entrées seront de :

12€ tarif plein – 8€ pour les étudiants et demandeurs d’emploi – gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans

En espérant vous retrouver nombreux le mardi 16 avril,

Bon printemps à tous !

crédits photographiques : (c) Aymeric Giraudel – (c) Cédric Roulliat

 

 

Publié dans 2019 - 16 avril - Les Nouveaux Caractères | Laisser un commentaire

Le Trio METRAL à Bel-Air le 29 mars !

trio-metral-photo_orig

Venez les écouter le vendredi  29 MARS 2019 – 20H à Bel-Air (La Ravoire)

TRIO METRAL

Justine Metral, violoncelle,

Joseph Metral, violon,

Victor Metral, piano

Les grands en parlent!

« Le trio Metral est très certainement l’un des jeunes trios les plus prometteurs aujourd’hui. Pour leurs qualités instrumentales, la passion de leur engagement, et leur intelligence musicale, je soutiens vivement ces trois jeunes musiciens et leur souhaite tout le succès qu’ils méritent! » – Gary Hoffman 

« Le trio Metral a toutes les qualités d’un grand ensemble de musique de chambre, plus une aussi rare que difficile à obtenir respiration commune qu’ils partagent depuis leur naissance. Un beau parcours qui leur permet de côtoyer les plus fameuses formation du genre. » – Michel Dalberto

Au programme:

Trio de Mendelssohn n°2 op.66                                                                                                        Trio de Schubert n°2 op.100

Renseignements et réservations sur le site :

Rencontres Artistiques de Bel-Air

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La cour de France s’est déplacée à Ugine !

Ce fut une belle découverte pour le public uginois : les trois musiciens, Loris Barrucand à l’orgue, Robin Pharo à la viole de gambe et Anaïs Bertrand au chant avaient concocté un programme alléchant pour ce concert vendredi 8 mars à Ugine.

IMG_8209La première partie du concert était consacrée à des airs de cour préludés à l’orgue solo ou accompagné à la viole de gambe, l’occasion d’apprécier le jeu plein de virtuosité et de sensibilité de Loris et Robin… et la voix chaleureuse de mezzo-soprano d’Anaïs, à l’aise dans ces gracieuses mélodies.

IMG_8217La deuxième partie nous a emmené dans un autre univers à la suite de pièces d’orgue de François Couperin extraites de la Messe pour les Couvents : les trois musiciens nous ont fait découvrir des Leçons de Ténèbres ; une des 20 composées par Joseph Michel (musicien très peu connu aujourd’hui, presque contemporain de François Couperin), avant que la voix d’Anaïs se développe jusqu’à subjuguer un auditoire conquis dans la 3ème Leçon pour le Vendredy de Michel Richard De Lalande.

IMG_8219

Tout le programme : Programme Loris-Anais-Robin livret

Pour connaître l’actualité d’Anaïs Bertrand : anaisbertrand

Celle de Robin Pharo : robinpharopage

Avec l’ensemble « Près de votre oreille », ils viennent de sortir un CD « Come sorrow »; on peut en écouter un extrait sur la page de Robin Pharo ci-dessus.

Un immense merci aux trois musiciens de nous avoir fait partager ce beau moment musical.

Voir articles de presse : presse

Publié dans 2019 - 8 mars - Charmes et Ténèbres à la Cour de France | Laisser un commentaire