Devenez parrain d’un tuyau de l’orgue d’Ugine !

Faites chanter l’orgue d’Ugine : offrez-lui ses tuyaux !

Ugine tuyaux

Ça y est, un véritable orgue à tuyaux pour notre église a été acheté en mai 2019…

A tuyaux ? Sauf que… pour le moment il n’en a pas :

il est donc aphone et compte sur vous pour lui donner de la voix !

Explications :

Au printemps 2019, nous avons trouvé notre bonheur : un orgue inachevé, à terminer selon nIMG_8181os envies ! Cet orgue, neuf, est prévu pour 9 jeux sur 2 claviers ; il a été construit par Jean DUNAND, facteur d’orgue de Villeurbanne ayant développé une mécanique de haute qualité, fiable et de précision. L’orgue sera terminé par le facteur Pascal QUOIRIN, installé à Saint-Didier dans le Vaucluse, en partenariat avec des membres compétents de notre association.

Pascal Quoirin nous propose de réaliser une composition (répartition des jeux sur les claviers) dans un esprit « baroque français » qui serait tout à fait indiqué dans notre région. La notoriété de Pascal Quoirin et son immense expérience nous assure d’une réalisation de grande qualité, ce qui a toujours été notre souci.

Pour voir ses réalisations, dans notre région (Cathédrale de Chambéry, Sallanches, Veyrier du Lac), en France et à l’étranger :  www.atelier-quoirin.com/accueil_quoirin

Aujourd’hui, nous vous proposons de parrainer un ou plusieurs tuyaux des 3 premiers jeux qui nous permettront d’installer l’orgue dans l’église et de le faire parler… et même chanter !

Nous avons choisi en priorité :

Clavier I    Principal 8’         (certains en façade)

Prestant 4’

Clavier II   Bourdon 8’         (les plus grands en bois)

Dans un second temps, nous proposerons le parrainage des 6 autres jeux des claviers (plus petits et donc moins chers !) Dans un troisième temps, nous prévoyons d’ajouter un sommier de pédale avec ses propres tuyaux.

Petits rappels techniques

Un clavier est composé de 56 notes. Un « jeu » correspond à un type de tuyau, une sonorité particulière. Chaque jeu est donc constitué de 56 tuyaux, de tailles différentes : les plus gros sont les plus graves, les plus petits les plus aigus.

clavier numérotéPourquoi ces chiffres de 8′ et 4′ après les noms des jeux ? Cela correspond à la longueur en pieds (1 pied mesure  environ 30 cm) du tuyau du Do le plus grave du clavier… en principe le plus grand tuyau donc. Mais… pour faire moins simple, ce n’est vrai que pour les tuyaux ouverts, comme le principal et le prestant par exemple. Le bourdon est « bouché » à son extrémité supérieure : pour une même hauteur de tuyau, il parle alors une octave au-dessous et le son perd ses harmoniques paires… Mais, si vous voulez en apprendre plus sur ce sujet passionnant, je vous conseille d’aller visiter le site « A la découverte de l’orgue – les jeux de l’orgue » sur notre page « liens » : tout est très bien expliqué, en textes et en images.

L’argent collecté par le parrainage de tuyaux servira donc à financer les 161 premiers tuyaux (2 jeux de 56 notes, et le jeu « principal », en façade, de 49 notes). Le financement d’un tuyau correspond à sa fabrication, mais aussi à son installation et son harmonisation.

Il y a des tuyaux de toutes les tailles, certains sont en bois, d’autres en métal, quelques-uns directement visibles sur la façade et d’autres plus discrets… mais tout aussi importants !

Voilà la campagne lancée : le site Helloasso héberge notre action de parrainages et c’est ICI

Vous pouvez aussi cliquer directement sur le cadre à droite de votre écran pour accéder au site de la campagne.

Pour 20€, 50€, 80€, 100€, 200€, 300€, 500€, vous pouvez choisir le tuyau que vous souhaitez parrainer parmi ceux qui sont encore disponibles.

Faites votre choix et construisez avec nous notre futur orgue ! Merci à vous !

orgue Ugine 2caddessin de Dominique CHALMIN (suggestion pour l’orgue terminé)

 

 

Publié dans Les dernières nouvelles, Non classé | Laisser un commentaire

Fêtes de la Musique

Orgue (samedi 22 juin à 17h) … et autres instruments à Saint-Pierre d’Albigny

Fete-Musique-21-22-Juin-2019

Concerts de chorales à Albertville et Conflans…

illustration-requiem-de-mozart-2447_1-1555940345

 

le 20/06/2019 à 20h30 au théâtre de Maistre, Albertville par l’ENSEMBLE VOCAL UGINE ALBERTVILLE

Affiche Conflans 2019 4 (30)-page-001

 

le 22/06/2019 à 20h à l’église de Conflans, Albertville par l’ENSEMBLE VOCAL CANTABILE ALBERTVILLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Voyage à Stetten – Orgues de Juin

Quelques membres des Amis de l’Orgue de Saint-Pierre d’Albigny ont rejoint les habitués du Comité de Jumelage entre Saint-Pierre d’Albigny et Stetten en Allemagne pour un voyage de 4 jours (du 30 mai au 2 juin) au pays des orgues et des jardins… Vous vous doutez que pour moi, c’est plutôt les orgues qui m’ont attirée dans ce joli village à 15 minutes de Stuttagart, entourée de « Weinbergen » (des collines plantées de vignes bien alignées) et de champs de fraisiers.

IMG_9467Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir…

IMG_9703L’accueil fut magnifique, le programme de visites passionnant, le temps splendide et chaud, de belles rencontres ont eu lieu entre la vingtaine de Saint-Pierrains et les familles d’accueil allemandes (certains participent à l’échange depuis plus de 40 ans et se retrouvent toujours avec autant de plaisir !)

Et côté orgues, alors ? L’organisateur nous a concocté un programme de visites très bien construit : d’abord l’école de facteurs d’orgues et autres instruments, ensuite la facture d’orgues Lenter, puis l’orgue reconstruit par ce facteur (Fellbach) puis un autre très différent (Oppenweiler).

L’école de facteurs d’orgues à Ludwigsburg

Seule au monde à former des « maîtres » facteurs, elle initie aussi aux métiers deIMG_9490 - Copie facteur de piano et assure les premières années de formation des facteurs d’orgue en apprentissage (comme à Eschau en Alsace). Le professeur de facture d’orgues nous a présenté pendant deux heures passionnantes l’exposition d’instruments à vents, les instruments à clavier(s) par ordre chronologique d’apparition :

un clavicorde,IMG_9504

une épinette,

un virginal,

un clavecin,

un pianoforte,IMG_9510

un piano,

deux harmoniums dont un historique très rare à doubles touches,

IMG_9515

un célesta,

des orgues et

plusieurs maquettes et éclatés de piano et  d’orgue…

IMG_9501

IMG_9528Dans les ateliers, nous avons tout appris sur la fabrication des tuyaux en alliage plomb/étain, vu les machines à bois, les établis, une machine à commande numérique pour percer les sommiers…

IMG_9524IMG_9535

IMG_9547Deux salles en particulier ont fasciné l’auditoire : caché derrière le tableau noir (vert en l’occurrence) se trouvé un clavier permettant, grâce à une commande mécanique de base (le professeur actionnant les soufflets au moyen d’une corde !) de faire parler des tuyaux aux formes parfois incroyables, installés tout autour de la pièce, de parler ! Certains sont des œuvres de maître… le plus impressionnant est sans doute le plus long tuyau en bois cylindrique du monde : 10 mètres !

l’armoire de droite recèle des trésors d’invention : des œuvres de maîtrise

IMG_9550IMG_9546

IMG_9541

La deuxième salle est étonnante aussi : une immense console (serions-nous dans un cockpit d’avion ?) pilote électroniquement des jeux dispersés là-aussi tout autour de la pièce. L’organiste n’a pas grands-chose à faire d’autre qu’à programmer la machine pour qu’elle joue toute seule ! Mais il peut aussi utiliser l’orgue normalement, avec ses doigs et ses pieds…

IMG_9558 IMG_9556

Et pour finir, c’est un des Amis de Saint-Pierre, passionné d’orgues de Barbarie, qui a IMG_9565actionné celui-ci, tout en transparence pour pouvoir en observer les composants et le fonctionnement. Superbe visite !

La facture d’Orgues Lenter à Sachsenheim

IMG_9566 IMG_9575

Autre décor dans ce grand hall qui accueille aussi bien des établis pour le travail du bois et le montage des petites pièces que d’énormes machines à bois, le stockage des plateaux de bois brut, un amoncellement (parfaitement rangé, que l’on se rassure !) de chapes, pièces de buffet et autres parties d’un grand orgue de 63 jeux en reconstruction à l’intérieur d’un buffet classé : celui de Kempten (à voir en images en suivant le lien)

https://www.orgelbau-lenter.de/aktuelles.php?id=138

A l’aide d’une maquette, le facteur nous a expliqué la différence de conception entre le français Cavaillé-Coll et l’allemand Walcker, les deux grands facteurs du XIXe siècle. Avec l’augmentation du nombre de jeux sur une même gravure et une soupape unique, les claviers pouvaient devenir très durs à jouer ; pour résoudre ce problème, Cavaillé-Coll a placer des machine Barker pour aider l’organiste à ouvrir les soupapes. Walcker, lui, a choisi de multiplier les soupapes en modifiant la structure des sommiers : pour chaque note, une soupape conique par jeu (sommier à pistons).

IMG_9570Le facteur nous a expliqué aussi la difficulté de faire de la restauration en orgues : comme pour un bâtiment historique, il a subi au cours du temps diverses modifications et ajouts, pas toujours avec bonheur. Certaines modifications sont intéressantes, d’autres non. Il faut alors choisir dans quel état on veut ramener l’orgue : l’état d’origine supposé ? un état intermédiaire permettant de jouer plus de répertoire ? ou, si le matériel sonore ne correspond plus du tout au buffet ancien, une reconstruction à neuf « dans l’esprit de » ? mais que choisir ? La question est vaste et difficile…

IMG_20190531_162643010 Un autre centre d’intérêt de ce facteur est la restauration d’harmoniums : voilà un instrument très imposant qui regroupe un orgue et un harmonium… Est-ce un harmoni’orgue ou un organ’ium ?

Orgue Lenter à Fellbach, 2016 – église luthérienneIMG_9589

Cet orgue est une reconstruction dans un buffet historique d’un orgue typé Allemagne Centrale (même projet que Saint-Pierre d’Albigny), comme nous l’a expliqué son facteur. Deux originalités : 2 « Zymbelsterne » en do et en sol (des étoiles qui tournent au sommet de la façade de l’orgue en tintant comme des clochettes) et un « physharmonica » en boîte expressive (un jeu à anches libres comme l’harmonium)… c’est assez étonnant d’entendre des sons d’accordéon à l’orgue…

IMG_9588 IMG_9603 IMG_9597 Les trois organistes du voyage ont pu profiter des orgues de Fellbach en offrant au public une pièce chacun après le concert de l’organiste de l’église… Heureusement, le public fut indulgent : ce n’est pas simple de monter en tribune après la prestation d’un excellent organiste, de s’asseoir simplement à la console et de commencer son morceau, sans temps d’adaptation aux claviers et sans pouvoir choisir la registration…IMG_9598

Pour d’autres images :
https://www.orgelbau-lenter.de/projekt.php?id=127

Orgue Trefz à Oppenweiler, 2017 – église catholique

IMG_9617Autre orgue, autre conception : un peu plus loin à Oppenweiler… Ici, le comité paroissial et son organiste ont souhaité remplacer l’orgue Walcker de 1979 devenu inutilisable par un instrument très polyvalent, permettant de jouer des pièces de styles et d’époques très variées. Le nouvel orgue, installé en  2017, est une belle réussite : compact pour s’adapter aux contraintes de place, il offre tout de même 23 jeux grâce à quelques astuces et s’intègre parfaitement bien dans l’église de 1970.
Il est installé sur une estrade qui le surélève et l’isole : c’est une position intéressante pour l’organiste qui participe aux célébrations et peut être entouré de musiciens ou choristes.

La console en avant de l’orgue permet à l’organiste d’avoir une écoute plus homogène des sons produits que si elle était « en fenêtre » (comme on le fait habituellement pour rendre la mécanique plus directe). L’option de mettre le positif/récit dans une boîte expressive (en bas, au sol) avec des jeux romantiques mais aussi baroques est très intéressante pour un instrument de taille moyenne car elle augmente les possibilités en dynamique. La transmission est mécanique, le tirage de registres électrique.

IMG_9621L’organiste a joué quelques pièces « européennes » (France, Italie, Angleterre, Allemagne) puis nous y sommes allés… avec le public, puis juste pour notre (très grand) plaisir.
Ici, l’acoustique, avec la réverbération des murs en béton,  sert parfaitement l’orgue. La console en avant de l’orgue permet à l’organiste d’avoir une écoute plus homogène des sons produits que si elle était « en fenêtre » (comme on le fait habituellement pour rendre la mécanique plus directe). F.Couperin (très beau jeu de tierce), G.Muffat sur les anches, J-S Bach sur les mixtures, J. Alain sur les jeux doux sonnent très bien…  inutile de dire que les trois organistes du voyage s’y sont donnés à cœur joie… personne n’avait envie de partir, trop ravis de cette découverte.

IMG_9627 IMG_9626 IMG_9629

Pour l’entendre et voir d’autres photos :
https://www.youtube.com/watch?v=bPUF8IouvJE

https://www.tilmantrefz.de/projekte/oppenweiler-katholische-kirche-st-stephanus/#c198

Et voilà encore un orgue pour terminer ce beau séjour  : celui de l’église luthérienne de Stetten, que certains ont pu jouer et entendre…

IMG_9650 IMG_9647

 

photos D. Barberis
Publié dans en 2019 | Laisser un commentaire

Orgues de mai

« En mai, fais ce qu’il te plaît… »

Par exemple, on peut aller voir comment sont les orgues de l’autre côté de la Manche !

Manchester, Cathedral and Collegiate Church of St Mary, St Denys and St George – Angleterre

Un orgue de jubé, « recto-verso », avec deux façades.

Orgue Stoller – ateliers Kenneth Tickell & Comany – 4 claviers et pédalier – 79 jeux

C’est très beau : l’orgue est tout récent, terminé en 2017 grâce au financement de la fondation Stoller, son buffet en noyer et chêne est une déclinaison contemporaine d’un buffet baroque avec tourelles, plate-faces et positif de dos. L’orgue possède deux consoles, l’une à transmission mécanique et l’autre déplaçable, à transmission électrique. Il remplace un ancien instrument abîmé par l’explosion d’une bombe en 1940, à cet époque installé dans une partie latérale, côté est, de la nef.

Recto, côté nef :

IMG_8977

Verso, côté chœur : les tuyaux de façade sont dorés à la feuille d’or 23,5 carats !

IMG_8979

IMG_8973

 

 

Chester,  St John church – Cheshire

L’église baptiste est très ancienne (XIe et XIIe siècles), l’orgue beaucoup moins (un buffet de 1895 utilisant le matériel de l’orgue de 1838)…

IMG_9110

Chester, Cathedral – Cheshire

(Church of Christ and the Blessed Virgin Mary Cathedral) – cathédrale anglicane

Orgue Gray & Davidon 1844 / Whiteley 1876 / Hill & Son 1910 / Rushworth & Draper 1969

  • 4 claviers manuels et pédalier
  • 71 jeux
  • Traction électrique des claviers et des jeux

(site musiqueorguequebec.ca) IMG_9152IMG_9162Et pour IMG_9123le « fun », si vous visitez la cathédrale de Chester, vous pourrez participer à la construction de son modèle réduit (4 mètres sur 2 tout de même) en briques Lego® !

IMG_9167

 

 

 

photos D. Barberis

 

En passant par la Belgique :

Bruges, église Notre-Dame – Belgique

Cette église gothique du XIIe siècle, restaurée au XVIIe, possède la plus haute flèche en briques du monde (116,5 mètres), plusieurs tableaux de primitifs flamands du XVIe, une « Vierge à l’Enfant » de Michel-Ange et… un orgue de jubé :

NOTRE DAME de BRUGES - (12)NOTRE DAME de BRUGES - (6) NOTRE DAME de BRUGES - (13)

Bruges, église du Béguinage de la Vigne, XIIe siècle – Belgique

Un orgue de tribune au buffet richement sculpté, sans positif de dos :

P1040188P1040191 P1040189

Bruges, Cathédrale Saint-Sauveur – Belgique

Eglise SAINT JACQUES de BRUGES (22)Eglise SAINT JACQUES de BRUGES (20)

Eglise SAINT JACQUES de BRUGES (21)L’orgue, monumental, a été construit vers 1717-19 par le facteur néerlandais Jacob Van Eynde.

En 1935, l’orgue est déménagé du jubé sur la tribune. C’est à cette date que sont ajoutées les 2 imposantes tourelles de pédale et la console est remplacée.

L’instrument comporte 60 jeux répartis sur 3 claviers manuels et un pédalier.

Et dans le Nord de la France :

Saint Omer, Cathédrale – Pas de Calais

Dans un buffet remarquable de 1717, un orgue admiré par Aristide Cavaillé-Coll qui écrit :

« Le grand orgue de la cathédrale de Saint-Omer, 
originalement construit sur de vastes
proportions par un facteur habile et consciencieux, 
est un des ouvrages les plus remarquables de son temps, 
tant sous le rapport de la composition
instrumentale que sous celui de la forme architectonique… »

Aristide Cavaillé-Coll s’occupera de sa restauration en 1853.

SAINT OMER - orgue - Nord-Pas de Calais (10) (10) (2) (1) SAINT OMER - orgue - Nord-Pas de Calais (10) (10) (2) (2)

Berck Plage, église Notre-Dame des Sables – Pas de Calais

Un orgue Gonzales (Paris) installé en 1933 dans une église de 1886 à belle charpente en pitchpin.

Notre Dame des SABLES - BERCK -Côte d'Opale - Pas de Calais+ (2)Notre Dame des SABLES - BERCK -Côte d'Opale - Pas de Calais+ (4) Notre Dame des SABLES - BERCK -Côte d'Opale - Pas de Calais+ (5)

 

 

 

 

 

 

Saint-Valéry sur Somme, église Saint-Martin – Somme

Saint VALERY sur SOMME+photos M. Recktenwald

Publié dans en 2019 | Laisser un commentaire

Une soirée musicale au musée

Samedi dernier, ce sont plus de 150 personnes qui se sont déplacées au Musée d’Arts et Traditions du Crest-Cherel à Ugine ! Une belle réussite grâce à une parfaite organisation de la section Musée de l’Amicale Laïque d’Ugine.

IMG_8912

Pour certains, c’était une découverte totale : le château, tout le monde le connaît bien à Ugine : sentinelle perchée à mi-hauteur entre les Fontaines et le Bourg, il est bien visible. Mais encore fallait-il pousser la porte de cette forteresse pour en découvrir les secrets. Sur trois étages et dans la cour sont présentés les métiers d’antan avec leurs outils, les vêtements traditionnels, des véhicules et engins… la salle de classe a même retrouvé des élèves pour un soir…

IMG_8927Ce fut un plaisir de déambuler dans toutes les salles du musée, de s’arrêter pour profiter  des animations musicales offertes par La Pastourelle du Val d’Arly et notre association : dans le hall d’accueil pour la musique accompagnée à l’orgue positif, sur l’esplanade ou dans la salle d’exposition pour les danses folkloriques…

Merci à Marie-Claude pour son accueil, à tous les musiciens pour leur participation instrumentale ou vocale. La formule proposée a très bien fonctionné avec quatre plages horaires assurées par la Pastourelle en alternance avec les plages d’Orgue et Musique. Soutenu par la commune, ces échanges fructueux entre trois associations très actives à Ugine sera certainement appelé à se renouveler.

Un aperçu de notre programme :

CaptureCe fut aussi une belle occasion de présenter les instruments et leur façon particulière de les jouer : le traverso ou flûte baroque au son plus doux que la flûte traversière, le violon baroque sans mentonnière et équipé de cordes à boyaux, l’orgue positif avec ses trois jeux tout en bois… le public s’est montré curieux et intéressé. Nous avons pu également présenter l’association et le projet d’orgue tout près d’aboutir.

La suite en images :

IMG_8942 IMG_8929

logo_couleur_ciel

IMG_8920

IMG_8955

Et aussi :   La Pastourellesection folklore d'ugine : la pastourelle du val darly, groupe de folklore albertville, savoie, danses, chants, costumes

IMG_8946 IMG_8953

Publié dans 2019 - 18 mai - Nuit des Musées | Laisser un commentaire

Nuit Européenne des Musées à Ugine

DL_20190516invitation publisher-page-001En partenariat avec nos amis du Musée et en alternance avec le groupe folklorique « La Pastourelle du Val d’Arly », nous animerons musicalement la soirée…
C’est gratuit, vous pourrez déambuler dans les salles de cette magnifique maison-forte du château du Crest-Cherel. Là sont exposés et mis en valeur des éléments de notre patrimoine local, avec la présentation de métiers anciens et d’une classe d’école : c’est à découvrir ou à redécouvrir !
Nous vous attendons!
Au programme : orgue, flûte baroque, violon baroque, chant.

IMG_8592IMG_8597

 

 

 

 

 

 

 

plus de photos ici : Musée Arts et Traditions Ugine

Publié dans 2019 - 18 mai - Nuit des Musées | Laisser un commentaire

Notre-Dame de Paris – des nouvelles des orgues

Message de Pascal Quoirin (page facebook) après sa visite du mardi 23 avril :

 » Très bonnes nouvelles du grand orgue de Notre Dame.
Après deux heures d’examen de la partie instrumentale je n’ai constaté aucun dégât qui aurait pu être causé par l’incendie. Simplement de la poussière, une poussière propre brun clair un peu comme du sable, poussière sèche non collante.
Il y avait un thermomètre à mémoire à l’intérieur de l’instrument, il indique une température de 17 degrés le jour de l’incendie. Donc aucune dégradation de la tuyauterie et de tous les composants électroniques.
Dans une quinzaine de jours nous pourrons remettre l’orgue en fonction pour pouvoir faire un diagnostic plus approfondi, notamment sur l’état des sommiers, mais franchement je suis très optimiste.
L’idéal sera de confiner l’orgue dans une cage bien étanche et climatisée. Puis faire le dépoussiérage, plan par plan et jouer l’orgue régulièrement. Et enfin, démonter le confinement lorsque la voûte sera reconstruite, et l’accorder. « 

 

Orgues Nouvelles :

Des photos de l’orgue et de la nef vue de l’orgue… Le compte-rendu de la visite le 23 avril d’Eric Brottier, ingénieur-expert :

orgues-nouvelles – sinistre-ndparis

 

France Musique : une courte vidéo de présentation du grand orgue

france Musique : histoire de l’orgue

 

France Bleu

Le petit orgue de chœur, doté de 2.000 tuyaux et quatre fois moins que le grand, n’a pas eu autant de chance : situé sous la flèche et servant surtout pour la liturgie, il a été fortement endommagé par le feu et l’eau.

 

Lettre ouverte d’Orgues Nouvelles le 18 avril :

              Chers amis

Devant les images insoutenables de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame, nous avons été saisis de vertige. Stupeur, effroi, sidération, émotion paroxysmique… Rien ne semble pouvoir décrire ce sentiment d’abandon et d’horreur qui nous a tous étouffés devant la mutilation de ce joyau multiséculaire.

Et pour nous, organistes, se pose aussi la question de la souffrance des instruments.

De nombreux témoignages des organistes titulaires, facteurs, experts ont été relayés par les médias. Et même si rien ne semble définitif à l’heure où la stabilité de l’édifice entier n’est pas encore assurée, tous convergent vers le même relatif optimisme : si l’orgue de chœur semble très endommagé, le grand orgue aurait été miraculeusement préservé. Eric Brottier, expert en charge de l’instrument, et Bertrand Cattiaux, facteur d’orgue, contactés par téléphone, dressent le même constat : l’orgue, grâce à la dalle qui le surplombe, n’aurait pas été inondé par l’eau des pompiers. Sous réserve d’un constat ultérieur, les tuyaux n’auraient pas fondu. Il y aurait de la poussière et de la suie un peu partout, mais rien qui, à ce stade, soit irrécupérable. Reste que tout ceci est à prendre, comme tous deux le soulignent, au conditionnel… mais s’avère rassurant !

Une réunion d’expertise devrait avoir lieu mardi prochain pour faire le point sur les dégâts. Il va de soi que nous vous tiendrons au courant le plus tôt possible par le biais de notre site internet.

 « Notre-Dame, qui avait résisté aux révolutions, aux guerres, est partie en fumée en quelques instants. 855 ans disparus en quatre heures… » nous dit Olivier Latry. « Comme vous, je ressens une énorme tristesse, de la colère contenue, un abattement total. Les images qui nous sont données à voir sont atroces. Comment ne pas croire à un mauvais rêve? La réalité nous rattrape malheureusement durement. 

Malgré tous les dommages qu’a subis la Cathédrale, l’orgue a miraculeusement échappé aux flammes, et aussi à l’eau censée les éteindre. Il est très empoussiéré, mais pourra continuer à nous émouvoir dès lors que son écrin aura retrouvé sa magnificence. Quand ? Nul ne le sait aujourd’hui. « Détruisez ce temple et en trois jours je le relèverai » est-il dit dans l’Evangile de Saint-Jean. Cela prendra sûrement plus de temps à Notre-Dame, mais j’ai confiance et espoir. »

Un espoir que nous aimerions partager avec vous tous !

L’équipe d’Orgues Nouvelles                  

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Leçons de Ténèbres à Ugine

Bravo et merci ! Ce fut magique !!!

IMG_8645Martin Bauer – Hager Hanana – Sébastien d’Hérin – Karine Deshayes – Caroline Mutel

Le public, venu nombreux, ne s’y est pas trompé, qui s’est laissé emporter par les voix des chanteuses, tour à tour voluptueuses ou pleines de ferveur dans l’interprétation de ces musiques de Couperin ou Grenon, bien moins connu…

Capture gardeLe programme de cette soirée mémorable en compagnie des Nouveaux Caractères de Sébastien d’Hérin est ici :       Programme Nouveaux Caractères

IMG_8629IMG_8636 Trois pièces complétaient ce choix musical de circonstance :

– la Troisième Leçon de Ténèbres du Troisième Jour, de Louis-Charles Grenon

– Pavane pour orgue seul, de Louis Couperin (oncle de François)

– Pompe Funèbre pour viole, de François Couperin

Cette pièce majeure du répertoire baroque français, tout en arabesques et volutes, est  presqu’une calligraphie musicale : comme l’a fait remarquer Sébastien d’Hérin, les versets des Lamentations de Jérémie suivent à chaque fois une vocalise sur une lettre hébraïque, comme une enluminure sur un manuscrit médiéval.

En ce temps pascal, cette musique servait à accompagner l’office des Ténèbres, commencé dans la nuit, terminé aux premières lueurs de l’aube…

Par trois fois, les voix de Caroline Mutel et de Karine Deshayes ont fait vibrer ces mots de : ‘Jerusalem, convertere ad Dominum Deum tuum’  (Jérusalem, retourne à ton Dieu).  Les voix des deux chanteuses ont mêlé leurs harmonies pour donner toute leur intensité dans cette troisième leçon à deux voix, de toute beauté.

Les chanteuses ont bénéficié du soutien musical plein de finesse et de nuances de Hager Hanana au violoncelle et de Martin Bauer à la viole de gambe, tous dirigés de l’orgue positif par Sébastien d’Hérin.

Pendant la répétition, ce mardi après-midi, dans le chœur roman de l’église d’Ugine.IMG_8626Nous attendrons leur enregistrement des « Leçons de Ténèbres » de François Couperin avec impatience ! Rendez-vous au printemps 2020 !

photos D. Barberis
Publié dans 2019 - 16 avril - Les Nouveaux Caractères | Laisser un commentaire

« Les Surprises » avec Louis-Noël Bestion de Camboulas et Loris Barrucand

En répétition avant un concert aux Collège des Bernardins à Paris le 11 avril…

Louis-Noël dirige l’ensemble « Les Surprises » et Loris est à l’orgue.

Cela promet d’être magnifique !

Présentation des œuvres, dont un « De profundis »  contemporain de Philippe Hersant, et petits extraits ici :   De-profundis-le-chant-des-montees

Hersant les Surprises

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Leçons de Ténèbres : à Ugine le 16 avril !

la presse en parle…  article

Voilà la toute nouvelle affiche de ce grand concert !

C’est une belle occasion de venir à Ugine : pour ceux qui ne connaissent pas encore, nous sommes au carrefour entre Annecy, Megève et Albertville.

Nous vous attendons nombreux pour découvrir une œuvre magnifique de François Couperin, composée pour les liturgies de la semaine sainte de 1714 à l’abbaye de Longchamp. Caroline Mutel et Karine Deshayes uniront leurs voix pour nous émouvoir dans ces trois « leçons » inspirées des textes des Lamentations de Jérémie; elles seront accompagnées à l’orgue, à la viole de gambe et au violoncelle par « les Nouveaux Caractères » de et avec Sébastien d’Hérin, notre parrain.

Affiche-Concert-Association-orgue-et-Musique-Saint-Laurent-Ugine-Mardi-16-Avril-2019-V3

Retrouvez ce concert à Lyon le mercredi 17 avril :  Grands Concerts de Fourvière

Publié dans 2019 - 16 avril - Les Nouveaux Caractères | Laisser un commentaire