Le Duo Natalia Korsak-Matthias Collet

Il a tenu toutes ses promesses : l’acoustique de l’église a magnifiquement servi les deux instrumentistes, en amplifiant la palette sonore de la mandoline et de la guitare. Si le public a été surpris de la puissance de la mandoline, il a été aussi d’une grande qualité d’écoute lors des pianissimi rappelant le son précis et ténu d’un clavicorde.

IMG_7166

en répétition avant le concert – photo D. Barberis

En solo ou en duo, la guitare remplaçant parfois tout un orchestre, c’est à un beau voyage que nous avons été invités : un patchwork de musique baroque en Italie avec Vivaldi, contemporaine en France, traditionnelle en Russie.

Que l’on fut loin du répertoire associé habituellement à la mandoline : Natalia Korsak et Matthias Collet, par leur talent musical et virtuose, ont subjugué leur public, Natalia nous offrant même une création de Vincent Beer-Demander composée pour elle (mandoline solo), des variations utilisant la mandoline sous toutes ses facettes, y compris les percussions !

Le concert s’est terminé par la présentation de la domra, un instrument proche de la mandoline mais qui ne possède que trois cordes : avec un son proche de celui de la balalaïka, nous nous sommes transportés en Russie pour des envolées musicales de toute beauté ! Un grand moment avec deux musiciens très sympathiques : ils s’apprêtent à enregistrer un CD ; nous vous tiendrons au courant quand la souscription sera lancée.

Merci et bravo à eux pour ce régal musical !

Ce contenu a été publié dans 2018 - 14 octobre - Natalia Korsak et Matthias Collet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *